Entretien de chaudière

La nouvelle réglementation chauffage impose le contrôle et l'entretien périodiques des chaudières et la réception par un professionnel agréé des nouveaux systèmes de chauffage.

Une chaudière installée correctement, propre et bien réglée consomme moins et dure plus longtemps. C'est bon pour la planète, mais aussi pour votre portefeuille.

Bon pour l’environnement

Le respect de certaines exigences lors de l’installation des systèmes de chauffage (chaudière, tuyauteries, radiateur, régulation,…) et le contrôle périodique des chaudières permettent de limiter les rejets de gaz à effet de serre (CO2). A Bruxelles par exemple, le chauffage des bâtiments représente pas moins de 70 % du total des émissions de gaz à effet de serre. On estime que la mise en œuvre de cette nouvelle réglementation peut engendrer une diminution de 6 % des émissions de CO2 liées aux bâtiments bruxellois.

Des économies substantielles

Chacun s'en rend compte : le coût de l’énergie grimpe sans cesse. Dès lors, réduire sa consommation grâce à une chaudière bien installée, propre et bien réglée n’est certainement pas à négliger.

Quelles sont les nouvelles obligations ?

Entretien périodique des chaudières

Si vous avez une chaudière de plus de 20 kW à Bruxelles ou de plus de 3 kW en Wallonie, celle- ci doit faire l’objet d’un contrôle périodique par un professionnel agréé. Ce contrôle comporte le nettoyage de la chaudière et du système d'évacuation des fumées, le réglage du brûleur et la vérification de certaines exigences relatives, notamment, aux émissions de la chaudière en fonctionnement.

Ce contrôle périodique doit être effectué chaque année pour les chaudières au mazout et tous les 3 ans pour les chaudières au gaz.

C’est le propriétaire qui doit faire réaliser ce contrôle.

Demander un devis